C’est c’ui qui dit qu’y est

Avant de partir en vacances, le fromage a envie de repartir en croisade avec un nouveau coup de gueule.  En effet, il y a de ça une dizaine de jours environ, je suis tombé, fort par hasard, sur un spot télé de la Sécurité Routière. Hasard d’autant plus improbable que mon temps passé devant le petit écran est pour ainsi dire réduit à peau de chagrin ces dernières années. Ne me demandez pas pourquoi, vous le savez.

Bref, je tombe sur ce spot, et j’en ressors consterné. Comme si le gouvernement ne s’était pas encore suffisamment couvert de ridicule avec la campagne sur Hadopi (putain, j’en ris encore).  Faut croire qu’il lui restait encore un peu de potentiel comique, puisque voici… ÇA (regardez, on en reparle juste après) :

C’est bon, vous avez perdu quarante-sept secondes de votre vie ? Voilà, je n’ai pas grand-chose à ajouter, ce billet touche déjà probablement presque à sa fin. Pour faire court, j’ai réellement cru que ce spot de prévention était en fait une vraie pub pour une marque de voiture, qui jouerait sur le registre comique, en brocardant gentiment la tendance que le conducteur français a à s’énerver après la putain de Mercedes immatriculée allemande qui lui barre la route vers Palavas à chaque mois de juillet.
Je vais pas passer chaque détail en revue, mais un ou deux visionnages suffisent pour se rendre compte du grotesque de la chose. Car c’est bien connu, les Ford Fiesta vont jusqu’à 260 km/heure. C’est connu aussi qu’il suffit au client moyen de s’installer à bord d’une voiture chez un concessionnaire, manipuler le levier de vitesse et les pédales dans des craquements indignes de la bande-son de La Famille Adams pour être convaincu et l’acheter. « Allez, Germaine, monte ! » Sans parler du regard culpabilisant totalement hors de propos de Mme Chauffard et de ses deux marmots.

Bref, moi qui suis pourtant sensible à ce sujet qu’est la Sécurité Routière, ayant été victime d’un accident de voiture (sans gravité cependant), je trouve le parti pris de cette pub nul. Faire culpabiliser des millions d’automobilistes comme ça, c’est purement naze. Les précédentes campagnes de sécurité routière, dans un registre plus choquant, avaient au moins le mérite de marquer et d’interpeller. Mes collègues ne seront peut-être pas d’accord avec moi (qu’ils crèvent violés par des gibons tétaniques), mais pour le coup, je trouve ça purement à gerber.  Enfin merde, si on peut plus klaxonner ou insulter son prochain au volant…  alors, les gens dangereux, ça serait sans doute plutôt les Sarko & co qui roulent en Vel Satis à des vitesses improbables, et sans amendes, hein, faut pas déconner. Bref, c’est c’ui qui dut qu’yest (à pub de merde, conclusion de merde).

Publicités

Une réponse à “C’est c’ui qui dit qu’y est

  1. JV 12 juillet 2011 à 15:25

    et ce pauvre type, même à 0 gramme dans le sang, il a déjà des hallucinations ! normal que sa femme le quitte , non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :