Hellfest 2011 : Le Bilan ! [Part.1]

Hellfest 2011 Clisson

Lay down your soul to the gods Rock’N’Roll !

Vous le savez tous, chaque Été depuis près de 6 ans, le Hellfest (anciennement Furyfest) envahit la petite ville de Clisson, située en Loire-Atlantique (44), et déverse ses armées de morts-vivants, de chauves-souris, de démons infernaux venus des profondeurs et de vampires dans les faubourgs…
Bon, ça c’est typiquement ce que vous dira M6 entre deux épisodes des Simpsons, moi à l’inverse, je vous dirais que ce festival est une immense invitation au partage, à la rigolade, à l’émerveillement et à la découverte.
Oui, rien que ça ! Vous ne me croyez pas ?

Je vous propose donc un compte-rendu complet découpé en 4 parties de mes concerts vus, de l’ambiance sur place, et de tout ce qu’il peut y avoir à dire (ou presque !) sur cette édition 2011 du festival Metal le plus important de France.

Suivez le guide.

 

Jeudi 16 Juin

Il est 5h du matin. Merde alors, moi qui devais m’endormir tôt, c’est foutu j’ai l’impression… Je prépare mon sac, je lance un petit « Persecution Mania » histoire de me motiver, et hop, je rattrape mon sommeil en dormant… deux heures et demies.
Mon train part à 9h20, le temps d’aller à la gare, 40 minutes en voiture, sans parler du déjeuner + réveil + laçage de pompes…
Oui, c’est dur la vie d’un festivalier.
J’entame donc mon périple vers le festival au départ de la gare la plus proche, 5h de trajet, je suis censé arriver à 14h37 sur place… Bon heureusement, Steve Jobs et sa plus belle invention, j’ai nommé l’iPod 5G, m’aideront à survivre, ainsi que Justin Bridou. Premier arrêt, ô joie, je croise un festivalier qui lui aussi, se rend à Clisson pour faire la fête et boire du sang entouré de cadavres.
Nous discutons, et bien vite je remet l’iPod dans ma poche qui au final, ne m’aura servi qu’au retour du festival. C’est pas un mauvais point dirais-je.
Nous traversons les villes, les gares, le train se remplit peu à peu, nous voyons des collègues monter, descendre, tous joyeux et respectueux des autres passagers…
Hé oui, les metalheads, c’est pas des violents sans raisons, et ça fait plaisir à voir.

 

Gare de Clisson

La gare de Clisson, ici vue de face.

14h45 ! Peu ou pas de retard, la SNCF n’a pas trop merdée ce coup-là, tant mieux car l’an dernier c’est 6 heures en gare que j’ai dû patienter… Hmm bref.
Revoir Clisson fait très plaisir, ville absolument charmante et dépaysante, loin de toute cette ambiance survoltée qui a lieue pourtant pas si loin entre ses murs… Pas le temps de traîner, en route vers le festival, à pieds s’il vous plaît, on est trves ou on ne l’est pas. Bon, ça fait mal, chargé comme un baudet, je suis en Docs, et le soleil brille de mille feux. D’ailleurs, j’ai rapidement changé de chaussures pour porter mes Vans tout le reste du Week-End : les ampoules, ça ne pardonne pas.
Dommage pour le trvisme mais ce sera pas pour cette fois.

 

Le camping du Hellfest et... des tentes.

L’entrée du festival est pénible, beaucoup de monde en attente de son bracelet, il fait chaud, les gens suent… Yeah, c’est ça le Hellfest !
La douce odeur de clope cramée et de bière envahit mes narines tandis que le soleil me tape sur le crâne armé d’un marteau et une boîte de clous…
Le Week-End va être dur mais il en vaudra la peine.
Suivi de la nouvelle recrue rencontrée plus tôt, je retrouve rapidement quelques amis sur le site qui m’ont réservé une place de camping, et je m’installe peinard près d’un buisson, qui servira paradoxalement de pissotière organisée. Oui, c’est ça la vraie vie, pisser sans faire trois kilomètres dehors la nuit à travers les tentes est un bonheur indescriptible.

 

L'entrée du Metal Corner, où ont lieux spectacles, concerts, divertissements... et rafraîchissements !

Nous rigolons, nous parlons, nous mangeons, nous buvons (avec modération ! Un gars vachement cool ce modération, vous le connaissez ?), tout ça en attendant le reste de la confrérie qui est prévu pour la nuit / le lendemain matin… Un petit tour par le Metal Corner où jouent de petits groupes en guise d’ouverture du festival, histoire de tâter un peu… l’ambiance générale (vous attendiez autre chose ?) …
Bon, rien de bien fou, les gens font la fête et sont heureux, on croise quelques visages connus (dédicace à René !), de nouvelles figures, des habitués, des novices… et également d’autres personnes qui ont fait leur festival à eux avant l’ouverture officielle : c’est à la fois étonné, amusé et un peu gêné que j’ai ainsi pu voir une pauvre demoiselle, la tête dans le fossé, entourée de bières, finir sa nuit à la vue de tous les pervers et alcoolos du coin…
Bon sur le coup ça fait rire, mais au final c’est quand même assez sordide de voir l’état dans lequel certaines personnes se mettent juste en buvant de l’alcool.
J’espère en tout cas pour elle que son festival n’a pas été compromis.

 

Les Stip-Teaseuses du Hellfest... Comment ça ? Besoin de lunettes 3D ?

Retour au camping, les discutions reprennent, un seul sujet : tout et rien (ok ça fait deux), on est pas là pour réfléchir, juste rigoler, et ça tombe bien c’est ce qu’on a fait. Par je ne sais quel miracle, j’arrive à passer le cap des 3h du matin et je me force à aller voir les Strip-Teaseuses en compagnie de deux potes.
Quel scandale !
Un « spectacle » ridicule et des strip-teaseuses aussi frileuses que des bonnes sœurs, décidément ce fût grotesque et énervant, mention spéciale à la baleine au sweat vert qui gueulait comme une truie dans mon dos… Je ne citerais même pas les deux « DJ » sur scène qui s’amusaient à passer des versions studios de Maiden, Mötley Crüe ou encore W.A.S.P.
Le pire dans tout ça, c’est que le public avait l’air content… Soit…

Retour à la tente cette fois pour dormir et prendre des forces, la journée de demain sera longue et j’ai des gens à fracasser sur The Exploited !
Le sol est dur mais tant pis pour moi, j’avais qu’à prendre un matelas !

——————————–

Hellfest 2011 : Le Bilan ! [Part.1]
Hellfest 2011 : Le Bilan ! [Part.2]

Hellfest 2011 : Le Bilan ! [Part.3]
Hellfest 2011 : Le Bilan ! [Part.4]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :