Retour en farce

Toutes les bonnes choses ont une fin. C’est un fait avéré, sinon Johnny Hallyday ne nous casserait plus les couilles depuis belle lurette.

En partant de ce simple constat, j’en viens à me demander si la reformation de groupes mythiques ou la sortie d’un nouvel album de Motörhead ne servirait tout simplement pas à assurer la retraite de certains, et pas forcément les musiciens. Car soyons francs, les come-back, ça fait souvent plaisir à lire ou voir en live, mais sur album, les espoirs placés s’avèrent très souvent démesurés…

 

La Question Qui Tue

En gros, à quoi ça sert de se reformer ? Passion commune ? Coup de pub ? Réponse aux fans ? Plusieurs optiques :

Les années 80, comme nous le savons tous, ont vu émerger un paquet de grands groupes. Certains ont réussi à se faire connaître, d’autres, eux, n’ont pas eu cette chance malgré un talent certain. Le meilleur exemple à citer est Coroner.
Les gars décident donc d’un commun accord de se reformer, faire des concerts, une tournée, et pourquoi pas même un album. Why ? Tout simplement car la musique, c’est leur passion, et rien d’autre. Ils n’en ont rien à foutre d’être connu, d’avoir eu du succès ou des groupies en masse. Pas d’engagement, pas de label fixe, pas de contrat, c’est pour leur plaisir et surtout ceux des fans.

– Seconde possibilité, la retraite est encore loin et porter des Ray-Ban au lieu d’une paire de lunettes Gifi, c’est toujours mieux pour les photos de vacances. Je ne vais pas citer trop d’exemples, de peur de me faire incendier, mais bon, Cavalera Conspiracy au hasard, dès le début ça sonnait faux, et surtout pas très franc.
« Woho, les deux frangins Cavalera se serrent la main et nous envoient du gros son dans la gueule, chouette ! ».
Sauf que non, c’est à chier, pas inspiré et sans envie, et ça s’entend.
Personne ou presque ne s’y trompera.

– Autre cas de figure, presque le même qu’au-dessus en pire encore. La moitié des membres fondateurs se sont barrés mais on va se « reformer », parce qu’après tout on a vendu plein d’albums super chouettes avant et beaucoup de gens connaissent notre nom, on devrait donc pouvoir se torcher le cul avec des billets de 500 en contactant Nuclear Blast et en pondant un album de merde.
On ? Qui ça en fait ? Un squelette survivant en manque de reconnaissance ?
Le groupe de Speed Metal Exciter est un bon modèle, on peut aussi citer Skid Row qui ne sert plus à grand chose de nos jours ou même Terrorizer, le parrain du Grind, qui aura bien déçu tout le monde avec son « Darker Days Ahead » en 2006…

Si vous êtes un minimum branché par l’actualité poilue, vous vous serez vite douté que j’écris cette bafouille en prévision de l’étron que s’apprête à balancer Morbid Angel à la gueule de tous ses fans. Mais je n’en parlerai pas. Pas de bol.

 

Retour Vers Le Futur

Qu’aurait donné un nouvel album de Joy Division après deux classiques intouchables ? Et même plusieurs autres albums ?
Led Zeppelin aurait-il encore pu prétendre au titre de meilleur groupe du monde après l’infect « Coda » et le moyen « In Through The Out Door »  ?
Jimi Hendrix aurait-il vendu son cul (ahem aucun jeu de mot) comme l’ont fait tant d’autres après lui ?
Queen aurait peut-être servi à combler la tranche 14-17h de Nostalgie dans les années 90…

Ça fait tout de suite réfléchir ce genre d’exemples.

 

Stupeur et Tremblement

Mais allons les amis, ne soyons pas pessimistes ! Car certains ont eu la bonne idée, ou le culot, de se reformer et proposer de la nouvelle marchandise, souvent périmée, parfois bénie, mais rarement inoubliable dans tous les cas.

Heaven & Hell est un bon exemple de déception. Un line-up de rêve, le grand Black Sabbath des années 80, réuni, nous propose un album et plusieurs dates de concert ! Le rêve pour beaucoup, mais la déception pour tout le monde.
« The Devil You Know » n’aura pas remué grand chose dans la sphère Heavy, bien qu’il n’ait pas non plus eu de quoi s’attirer les foudres des fans.

L’an dernier, ce fût Atheist qui par l’annonce de sa reformation émerveillait les amateurs de Death. Trois albums et un statut culte, le groupe semblait avoir beaucoup de choses à dire sur son dernier opus sobrement nommé « Jupiter », mais à la surprise générale, le discours aura été bref : 32 minutes pour 17 ans d’absence, autant dire que personne n’a décollé sur orbite comme prévu.

Si les deux cités plus haut sont sortis par la petite porte, d’autres eux n’ont pas eu cette chance, et ont dû se confronter à un véritable cul-de-sac artistique, une direction qui ne menait nulle part.

The Stooges est peut-être l’exemple le plus parlant qui me vient en tête. Attendre 34 ans pour sortir un nouvel album faisant suite directe à un classique, c’est un audacieux coup de pub à n’en pas douter. Le problème après c’est que c’est très risqué, insensé et surtout suicidaire. The Stooges, c’est les 70’s, le réel esprit punk, la provocation, la folie et la passion. Aujourd’hui le punk c’est trois branleurs en slim et Converses qui parlent de la rupture du chanteur avec sa petite amie Vanessa.
Vous l’aurez compris, à chaque époque sa culture et sa musique : « The Weirdness » est un bide tonitruant et inutile qui n’aura servi qu’à salir le nom d’Iggy et ses amis. Chapeau.

 

Un Nouvel Espoir

Bon, ce serait assez injuste et subjectif de ne parler que des escroqueries, il y a eu bon nombre de retours gagnant.

Dans mon domaine de prédilection, c’est d’Exodus qu’il faut parler.
Le retour en force avec « Tempo Of The Damned » en 2004 a définitivement placé ce groupe comme étant le combo Thrash de seconde zone à ne manquer sous aucun prétexte. D’ailleurs je vais vous dire, c’est même injuste que ces gars n’aient jamais eu la reconnaissance d’un Anthrax ou même d’un Slayer, franchement.
Les chevelus de la Bay Area ont frappé fort avec un disque qui s’impose comme une référence du Thrash moderne, bien produit et suffisamment intelligent pour ne pas jouer que sur la nostalgie.

L’an dernier, c’était les fans de Heavy et nos confrères allemands qui ont eu la chance d’assister à la reformation du légendaire Accept… Sans Udo Dirkschneider.
Alors là déjà ça sentait mauvais. Accept, sans Udo ? Du Metal sans guitare ? Un concert sans ampli ? Allons allons, ça ne sert à rien.
Ben pas tant que ça en fait. « Blood Of The Nations » est l’album de Heavy le plus convaincant qu’il m’ait été donné d’écouter ces dernières années. Des refrains à t’en faire péter un stade, des riffs en acier, une section rythmique qui ne relâche jamais le tempo, y’a pas à dire, Accept a sacrément bien négocié son virage et le nouveau chanteur s’en sort à merveille, et sans plagier qui que ce soit !

Quelques années plus tôt, Celtic Frost surprenait tout le monde avec son « Monotheist » sorti de nulle part pour un groupe que l’on pensait enterré six pieds sous terre et sans avenir.
Il faut croire que Tom Warrior ne l’entendait pas de cette oreille : « Monotheist » s’est rapidement imposé comme un classique et l’un des plus grands succès Metal des années 2000, rien que ça.
Enfin, de vrai Metal bien entendu, on s’en fout tous de Nightwish et Evanescence ici.

 

Le Résumé Pour Les Flemmards

En clair, voilà : du bon, du mauvais, des surprises, des déceptions… Destruction, Megadeth, Alice In Chains, Iron Maiden, Coroner, Godflesh, Faith No More, Immortal, Sodom, Carcass, ADX… Morbid Angel.

Et vous parmi tous ces groupes, avis positifs ou gros pétards mouillés ? Leur reformation aura-t-elle réellement servie à quelque chose ? Que pensez-vous de cette démarche assez tendance ces dernières années ? Préféreriez-vous laisser pour morts vos groupes favoris quitte à ne jamais les voir sur scène mais éviter un suicide commercial aussi bien qu’artistique … ?

Vous avez la parole.

Publicités

3 réponses à “Retour en farce

  1. halkeron 2 juin 2011 à 19:45

    Moi j’aurais ajouté Cynic dans le tas.
    « oui bonjour on a sorti qu’un album soit disant culte et on va arriver comme le messie en sortant un truc mollasson et super court. »
    Ok, alors ça aura eu le mérite de me faire découvrir Focus. Mais Traced In Air c’est quand même pas du « culte », probablement du « sympatoche » quand on est de bonne humeur.

    Et puis je m’insurge un peu contre la mention de Motorhead dans cet article. Kiss Of Death en 2006 c’était pas de l’album de tantouze quand même.
    Pareil pour All Shall Fall d’Immortal, c’est un album largement plus que potable, même si en dessous des autres.

  2. Evilman 2 juin 2011 à 19:52

    Ah mais patron, je ne critiquais pas ces deux bons groupes !

    Je ne connais pas suffisamment « Kiss Of Death » pour en tirer un avis définitif, mais pour ma part « Inferno » sorti en 2004 fait clairement parti de leurs meilleurs disques, et par la même occasion l’un des albums de Heavy les plus burnés de la décennie.

    Le dernier Immortal m’a bien plu sinon aussi, c’est pas décevant en effet et pour un retour c’est très sympatoche.

  3. Miss Cornucopia 3 septembre 2011 à 21:03

    Réponse à la question : « Préféreriez-vous laisser pour morts vos groupes favoris quitte à ne jamais les voir sur scène mais éviter un suicide commercial aussi bien qu’artistique … ? »

    JAMAIS ! Il vaut mieux risquer le suicide mais tenter quand même. Grâce à ça, j’ai réussi à voir cette année Slayer, Megadeth, Saxon, Iggy Pop and The Stooges, UFO, Thin Lizzy, Scorpions, Kyuss, Karma to Burn, etc. Et j’ai découvert Kreator et surtout Coroner ! Quelle belle surprise, ce dernier groupe.

    Et tout ça, je vous le dis en tant que passionnée de musique. Je ne suis pas une super connaisseuse comme vous, mais je sais ce qui me plaît. Par contre, j’ai été un peu déçue dans le concert des MC5. Mais étant donné qu’actuellement ils ne sont que MC2, je crois que ça valait le coup et le déplacement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :